Chiffres clés

La parfumerie sélective relève du secteur de la Beauté (parfums et cosmétiques), 4ème secteur de l’économie française par son solde commercial.

Un maillage territorial fort

2 560 points de vente répartis dans une variété de modèles de magasins autour de 4 circuits de distribution :

-      Chaînes nationales avec 57,25 % du parc

-      Franchises, groupements : 25%

-      Grands magasins : 14,4%

-      Indépendants, 3,25%

Source : FFPS 2017

 

Un employeur exemplaire

La parfumerie sélective est le premier employeur du secteur avec un effectif de près de 17 000 salariés sur les 25 000 que compte le commerce de détail en parfumerie, produits de beauté, de toilette et d’hygiène et de cosmétiques dont relève la parfumerie sélective

Source : INSEE / 2013

Les femmes représentent 94 % des effectifs, proportion nettement supérieure à celle des salariés sur l’ensemble des secteurs du commerce (47 %).
91 % des salariés du secteur le sont en contrat à durée indéterminée, avec une ancienneté de 8 ans en moyenne.
Enfin, 13,5 % des effectifs sont cadres ou agents de maîtrise (un chiffre en hausse de 2,7 % sur 2017).

 

Une Fédération représentative du marché

Le secteur de la parfumerie sélective représente plus de 3,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. Avec les acteurs qui la compose, elle représente :
- 70 % du chiffre d’affaires est généré dans les chaînes nationales
- 14,4 % des franchises, groupements et indépendants
- 9,6 % des grands magasins (rayon parfumerie)
- 6,3 % sur le web (en progression de 27 % depuis 2016).

Chiffres 2018